Accueil Appels d’offres

Les appels d’offres sont passés par des acheteurs publics proposant descontrats à titre onéreux avec un ou plusieurs opérateurs économiques, pour répondre à leurs besoins en matière de travaux, de fournitures ou de services. Qui sont les acheteurs publics qui sont à l’origine des plus de 211 000 appels d’offres publiés chaque année sur la commande publique ?

  • Le Pôle Local composé des CCAS, EPCI, EPL, communes et syndicats intercommunaux
  • L’État regroupe les ministères suivants : culture, tourisme, sport, défense, économie – finance, enseignement – recherche, environnement – agriculture, justice, social, emploi, transport et aménagement du territoire
  • Les bailleurs sociaux : ESH, OPH, SEM IMMO
  • Les conseils territoriaux : conseils départementaux et régionaux
  • Santé : Les centres hospitaliers et les EHPAD
  • Opérateurs publics : Consulaires, fédération, EPIC tels que la RATP, ENEDIS, SNCF…

Quels sont les 3 principes des appels d’offres ?

Les procédures de commande publique sont strictement encadrées, et doivent obéir à trois grands principes :

  • Liberté d’accès à la commande publique : toute personne doit avoir librement accès aux besoins des acheteurs.
  • Égalité de traitement des candidats : toute discrimination est interdite et la rédaction du cahier des charges doit être objective et ne pas orienter de choix. De plus, les acheteurs doivent examiner toutes les offres envoyées dans le délai demandé. Enfin, si un candidat pose une question, la réponse doit être transmise à tous les candidats afin de permettre à tous de disposer d’une information équivalente.
  • Transparence des procédures : le principe de transparence garantit les deux premiers principes. Il assure aussi à tout soumissionnaire dont l’offre est rejetée une réponse expliquant les motifs du rejet.

Comment détecter les appels d’offres des marchés publics

Aujourd’hui MPF a recensé plus de 12 000 sources presse papier et digitales, à surveiller quotidiennement pour pouvoir détecter et indexer les appels d’offres publiés par les acheteurs publics.
Ces sources sont :

  • Les journaux officiels (BOAMP, JOUE, JAL)
  • Les sites internet des acheteurs publics (communes, associations de communes, départements, régions, hôpitaux, établissements scolaires, établissement médico-sociaux, etc)
  • La presse quotidienne régionale (Ouest France, Nice matin, Corse matin, L’écho, Sud-ouest, Centre presse, Charente libre, etc)

La surveillance de toutes ces sources représente un investissement temps considérable notamment en termes de « nettoyage » de la donnée :

  • Le déboublonnage 
    Souvent un même marché est publié sur plusieurs site (BOAMP, site de l’acheteurs publics et presse régionale)
  • La pollution
    La recherche par mot clef peut également avoir ses inconvénients, par exemple un loueur de matériel informatique en recherche d’appels d’offres de services d’infrastructures numériques avec stockage cloud… peuvent recevoir dans leur veille des actualités en lien avec la ville de Saint-Cloud !
    Cette pollution nécessite un retraitement et une lecture humaine.
  • La veille superficielle
    La veille une fois nettoyée, ne vous apporte pas forcément toutes les informations et les documents nécessaires à l’élaboration de votre candidature. Vous devrez alors vous rendre sur le site de l’annonceur pour aller récupérer les documents manquants. MPF, en plus de nettoyer et dédoublonner les appels d’offres, vous fournit les DCE directement importé sur l’outil de restitution EASY.

Commencez dès maintenant votre prospection de marchés publics